Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2015 3 17 /06 /juin /2015 10:20

 

C'est le marronnier de cette fin de printemps,

Comme une Une de l'Express sur le salaire de l’immobilier des cadres francs-maçons...

 

 

ouais ! cé le bak filo !

 

 

 

 

De quoi alimenter le clash qui fait le buzz ?!!

 

 

 

 

 

Συμπόσιον - Πλάτων – Marco Ferreri 1989

 

 

 

 

 

Συμπόσιον - Ξενοφῶν

 

 

 

 

Mais quel Avenir pour cette épreuve archaïque,

Alors que l'on détruit l'école et que les masses s'abrutissent devant des écrans vides de sens ?

 

Interrogeons la Pythie,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Bold – Gotta Get Some

Partager cet article
Repost0
14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 10:48

 

En cette année 1884, la renommée Antonín Dvořák dépasse les frontières de sa Tchéquie natale,

The London Philharmonic Society lui passant commande d'une symphonie,

 

Cette première commande plongea le compositeur dans l'incertitude,

Devrait-il mettre un peu d'eau dans son vin de bohème,

Laisser de coté sa spécifité tchèque pour arborer un style plus en accord avec le romantisme à la mode de ce temps ?..

 

La Septième Symphonie en ré mineur opus 70

Sera donc teintée d'un héroïsme turbulent,

So romantic !

 

Achevée le 17 mars 1885,

Pour la première ce 22 avril au St James's Hall de Londres

Elle obtint un succès certain.

 

 

Du coté des scribouilleurs,

 

Pour 1884,

Mark Twain nous livre Les Aventures de Huckleberry Finn

Et Joris-Karl Huysmans l'incontournable, À rebours.

 

Pour 1885,

Nos amis bachoteurs n'omettront pas de citer,

Ainsi parlait Zarathoustra de Friedrich Nietzsche

Et les Premières pourront présenter,

Bel-Ami de Guy de Maupassant

Ou bien Germinal de Mimile Zola,

 

La cigogne apportant Sacha Guitry et François Mauriac

Tandis que la camarde nous enlevait l’immense Totor, Victor Hugo.

 

 

Parallèlement à Dvořák, de mai 1884 à mai 1886,

Georges Seurat, le maître du pointillisme

S'attelait à nous dépeindre sa vue de l'

Île de la Grande Jatte sis entre Neuilly et Levallois

 

 

 

 

 

Dont il faut remarquer, peignant dans le même temps ses Poseuses,

Qu'il en reproduisît une partie en arrière plan,

 

 

 

 

 

 

Georges Seurat fut incarné au cinématographe

Dans Moulin Rouge de John Huston en 1952

Par Sir Christopher Lee

 

 

 

 

 

Clap Moteur !

 

 

 

 

 

 

Septième Symphonie en ré mineur opus 70 - Antonín Dvořák - Slovak Philharmonic Orchestra, Zdenek Kosler à la baguette

Partager cet article
Repost0
11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 21:15

 

Le monde du cinématographe est en deuil

Il vient de perdre un de ses plus prolifique et talentueux enfant

Sir Christopher Lee

 

 

 

 

 

Si pour les plus jeunes il est identifié à Saroumane et au comte Dooku,

Seigneur des Anneaux et Star Wars,

 

Il commença sa carrière en 1948 par des rôles de troisième ordre,

Jusqu'à ce que Terence Fisher lui offre en 1957,

Au coté de Peter Cushing, qu'il retrouvera à de très nombreuses reprises,

L'opportunité d'incarné LA Créature de ce bon docteur Frankenstein,

 

 

 

 

 

 

The Curse of Frankenstein – Terence Fisher 1957

 

 

Cela aller être le début d'une très longue carrière de Super Méchants de cinéma,

 

 

Encore Terence Fisher et avec Peter Cushing,

En 1958 le rôle qui lui collera à la peau,

Il en endossera plus de dix fois le costume et les canines,

Celui de monsieur le comte Dracula, dans

Horror of Dracula

 

 

 

 

 

 

 

Horror of Dracula - Terence Fisher 1958

 

 

Toujours Terence Fisher avec Peter Cushing en Sherlock Holmes pour la toute première fois,

Il jouera Sir Henry en 1959 dans,

 

Le Kiki des Baskervilles

 

 

 

 

 

 

The Hound of the Baskervilles - Terence Fisher 1959

 

 

Premier d'une série de cinq en 1965 sous la direction de Don Sharp

The Face of Fu Manchu

 

 

 

 

 

 

The Face of Fu Manchu - Don Sharp 1965

 

 

Dans l'adaptation cinématographique du roman de son cousin Ian Fleming,

The Man with the Golden Gun de Guy Hamilton en 1974

 

The villain Scaramanga

 

 

 

 

Dont il dévoila le secret,

«  Il y avait un type du nom de Scaramanga qui était à Eton avec Ian, c'est en tout cas ce qu'il m'a dit.

Il le détestait cordialement, c'est pour cela qu'il a donné ce nom à son méchant. »

 

 

 

The Man with the Golden Gun - Guy Hamilton 1974

 

 

BONUS

 

Entretient sur son métier

 

 

Partager cet article
Repost0
7 juin 2015 7 07 /06 /juin /2015 10:40

 

Pour Antonín Dvořák l'année 1880 est enfin l'âge de la maturité

Sa 6e Symphonie en ré majeur opus 60 est pour la première fois jouée hors de son pays natal, la Bohême.

 

Le troisième mouvement, le scherzo, est un furian, danse slave très rythmé,

Dont le compositeur fera sa marque.

 

 

C'est aussi le début de la première guerre des Boers,

Pendant laquelle les britaniques inventeront les camps de concentration pour civils appelés à un bel avenir.

 

 

Cette même année verra la publication marquant la naissance de deux héroïnes,

Quoi que sur des registres fort différents,

 

Nana de Mimile Zola

Que Jean Renoir adaptera au cinématographe en 1926

 

 

Nana – Jean Renoir 1926

 

 

Ainsi que Heidi de Johanna Spyri

Quoi que...

Le bon air des montagnes helvètes semble avoir réussi à la petite fille qui a bien grandi et sait se montrer toujours aussi gentille,

 

 

 

 

 

 

 

N'oublions pas non plus le premier roman de Fiodor Dostoïevski

Les Frères Karamazov

Adapté au cinématographe en 1958 par Richard Brooks

Avec l'inoubliable Yul Brynner

 

 

 

Los Hermanos Karamazov – Richard Brooks 1958

 

 

Classé parmi les académistes,

Évariste-Vital Luminais en 1880 est inspiré par une légende née au XIIe siècle

Les Énervés de Jumièges

 

Légende totalement fantaisie qui aurait voulu que le roi Clovis II parti en pèlerinage en Terre Sainte,

Confia la régence à son épouse Bathilde,

Mais leurs enfants se révolteront,

De retours Clovis II les fait rentrer dans le rang et se montre bien décidé à les exécuter,

C'est alors que leur maman, pleine de compassion, réussi à convaincre son époux

De plutôt leur brûler les nerfs des jambes et de les abandonner sur un rafiot dérivant sur la Seine...

Qui finira par s'échouer à Jumièges près de Rouen,

Où recueillis par Saint Philibert fondateur de l'abbaye du patelin,

Ils se feront cénobites.

 

 

Évariste se lance dans plusieurs études,

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour finalement en donner une version définitive qui fera sensation au salon de 1880

 

 

 

 

 

Laquelle partant pour l'Australie,

Il en fera une nouvelle cette fois acquise par l’État pour le musée des beaux-arts de Rouen

 

 

 

 

 

 

 

 

Antonín Dvořák - 6e Symphonie en ré majeur opus 60 par le Slovak Philharmonic Orchestra, Zdenek Kosler à la baguette

Partager cet article
Repost0
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 21:32

 

Une fois n'est pas coutume,

Tel le preux volant au secours de la belle en détresse,

Nous prendrons la défense de ma'ame LE ministricule qui rit quand on l'enculture,

Miss Bol-de-Riz, Flower Pilgrim.

 

Je sais bien que récemment invitée au Bilderberg,

Elle bénéficie de tous les réseaux sionards pour la protéger,

Que socialistoïde elle n'en est pas moins sectaire et complètement hors la réalité,

Et que son marocain ne sert qu'à servir abondement la soupe aux copains,

Il lui arrive d'avoir quelques éclairs de lucidité.

 

Tenez, alors qu'elle présentait les subventions versées à la magnifique presse fwançaise,

Presse « pluraliste » - RIRES ! - mais toujours bien sagement alignée sur la CIA,

Que plus personne n'achète et qui a la particularité d'appartenir à des milliardaires,

 

En fait ce sont les pauvres et les classes moyennes en voie de disparition

Qui financent les torche-culs de richissimes spéculateurs apatrides,

Du vrai socialisme !

 

Notre benêt crachat le morceau,

 

« le rôle de l’Etat est de s’assurer que le pluralisme des idées,

qui est un élément clé du pacte républicain... »

 

Déjà si elle pouvait m'envoyer un exemplaire de ce fameux pacte républicain

Que je le lise au moins avant d'éventuellement le signer !

 

Quand au pluralisme des idées, je suis CHARLIE tout ça tout ça,

A-t-on jamais vu des Celtes noirs ?

Puis-je rire avec Dieudo ?

Les chambres à air, quand aurons-nous enfin un seul document ?

 

 

« Notre mission est de soutenir la presse qui expérimente et invente » 

 

LA PRESSE QUI INVENTE !

 

HA HA HA HA HA !

 

On ne serait mieux dire,

Faudrait être aveugle pour ne pas s'en être aperçu !

 

 

Bon, ministricule de l'enculture, faut dire comme job,

C'est super prenant et que la miss n'a pas le temps de mettre le nez dans un livre,

Même le soir au pageot coiffée de ses bigoudis elle préfère se faire un solo de mandoline plutôt que d'ouvrir un bouquin,

Comme elle l'avait déclaré à l'occasion du Nobel de Modiano,

 

« Je ne suis pas payée pour lire des livres »

 

Ah bon ?!! On peut être payé à lire des livres ?!!

Le plaisir à s'instruire, de se cultiver, se marchanderait ?!!

 

De tels propos de la part de Belkapute qui ignore Pythagore, n'a donc pas le niveau de 3e,

Ou des autres branquignoles du gouvernement,

Cela passerait,

 

Mais quand même quand on pose son séant à la suite de Frédérique Mitterrand dont on peut penser ce qu'on veut des mœurs,

Mais le réalisateur de Madame Butterfly est loin d'être un inculte,

Ça la fout mal !

 

Aussi pour se rattraper, notre Bécassine se lance dans une noble et juste croisade,

 

LIRE LE SHORT AUX CHEVILLES

 

Un challenge à la fesse-bouc du 17 au 31 juillet seulement,

Avec plein plein d'argent gratuit – c'est le votre – 500 000 €

De quoi animer un joli site Internet cucul la praline pour plaire à H16

 

 

 

 

 

Évidement pléthore de petits rigolos s'en prennent à son initiative,

Et pourquoi pas avec un slip sur la tête ou avec un doigt dans l'cul ?

 

Mais c'est oublier un peu trop vite que cette initiative vise les djeun's !!!

 

À l'heure ou nombre de nos petites têtes blondes et crépues,

Bien que titulaire d'un baccalauréat, sont incapables de comprendre, voir de déchiffrer un simple énoncé,

Vampirisés qu'ils sont par tous ces écrans qui les abrutissent,

Tout ce qui peut les inciter à ouvrir un livre, et le lire, est bon à prendre !

 

À mille pour cent with you Flower !

 

 

Je crains, hélas, que cela ne soit pas gagné,

Et que pour motiver nos djeun's scotchés sur Jacquie & Michel

Où il peuvent admirer madame Hidalgo leur prof d'espagnol ou leur grand-mère en plein gang bang,

Va falloir mettre la barre très haut.

 

C'est pour cela qu'à l'occasion de la présentation de son projet

Flower, dans la grande tradition des livres qu'on ne lit que d'une main,

S'est transformée en Lectrice,

Qu'on se plut à imaginer telle Miou-Miou en petite culotte blanche et bas de laine gris,

Mais le cœur y était !

 

Grand jeu de la culture,

Hypocrite lecteur, - mon semblable, - mon frère !

Saurais-tu reconnaître le roman dont Flower nous lut un extrait ?

 

 

 

 

 

Petit indice,

Michel Onfray est un grand admirateur de l'auteur :)

 

 

 

 

 

The Contessas – Hard Guy to Please

Partager cet article
Repost0
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 14:17

 

Comme le rappelle, preuves à l’appui, dans sa dernière vidéo sur le gouvernement d'occupation made in CIA en Fwance,

Notre ami Boris Lelay,

Auquel j'apporte tout mon soutien et fait également mienne cette remarque

« Il n'y a jamais eu de Celtes noirs »

Qui lui vaut six mois de zonzon,

 

Nos grands amis Américains en vu de nous détruire,

 

Favorisent et s’appuient sur l'islam,

Par exemple leur agent le suisso-catalan Vallsouille,

Qui n'a que le mot république et laïcité en bouche,

Va à Marseille inaugurer une madrassa en compagnie des ambassadeurs de ces grandes démocraties que sont le Qatar et l'Arabie Saoudite !

 

Contrôlent tous les grands merdia dont le CSA ultra raciste qui fichent les animateurs de tévé à la gueule comme des nazis !

 

Et ont pris le commandement du ministère de l'enseignement en Fwance,

 »

 

« Nous poursuivrons et intensifierons notre travail avec les musées français et les enseignants pour réformer les programmes d’histoire enseignés dans les écoles françaises, de telle sorte qu’ils prennent en compte le rôle et le point de vue dans l’histoire de France. »

 

 

Avec une islamiste, attardée mentale qui ne sait rien de Pythagore à sa tête,

C'est maintenant chose faite !

 

 

 

AMGOT 3

 

 

Tiens, tiens, tiens,

Encore une fois, des trotskards qui ne sont pas de race Française,

Qui font la loi au ministère de l'enseignement,

Se retrouvent être alliés aux Américains ?!!

 

 

Dans le genre idiots utiles ou purs cyniques,

Quand deux zozos communistes œuvrent comme nos amis américains à cracher à la gueule de la France,

Rendez-vous compte, dans les émissions d'histoire de la tévé publique,

On parle plus des rois qui ont fait la France que des fils de putes révolutionnaires vendus aux banques étrangères qui l'ont détruite !

 

Par chance la dernière de L'Ombre d'un Doute sut suivre les ordres de nos commissaires politiques,

Le millionnaire Méchantcon et son fidèle valet Corbière,

 

 

 

 

 

 

Sur la même ligne de bien cracher sur notre histoire et notre patrimoine,

C'est encore une merde innommable qui va salir par toute son horreur

L'esthétique du château de Versailles,

Sobrement intitulé,

Le Vagin de la Reine !

 

 

 

 

 

 

 

N'y a-t-il plus un seul chevalier en France

Pour aller châtier comme il se doit

Ce crime de lèse majesté ?

 

 

 

 

 

 

 

Chantelles – Be my Queen

Partager cet article
Repost0
24 mai 2015 7 24 /05 /mai /2015 00:22

 

Toujours sur sa lancée Antonín Dvořák compose du 15 juin au 23 juillet 1875

Sa Cinquième Symphonie en fa majeur opus 76

 

Qu'il dédie au chef d'orchestre Hans von Bülow.

 

 

Cette même année 1875 aura vu le 15 février le premier Angleterre-Irlande de football rugby,

Ainsi que l'invention le 17 avril à Calcutta du Snooker par Sir Neville Chamberlain.

 

Mimile Zola sort son cinquième volume des Rougon,

La Faute de l’Abbé Mouret

 

Tandis qu'un djeun's écrivain sous le speudo de Joseph Prunier,

Publie dans l'Almanach Lorrain, sa toute première nouvelle fantastique,

La Main d’Écorché de Guy de Maupassant.

 

 

Retenu à Washington pour se justifier d’accusations croisées de corruption,

George Armstrong Custer, dégradé,

ne participera pas à la seconde expédition des Black Hills,

Dont fera partie par contre Martha Canary alias Calamity Jane.

 

Fort des ses succès lors de la guerre contre les Tsitsistas – Cheyennes – notamment en utilisant des femmes et des enfants comme bouclier humain,

 

Custer se voit confier en 1873 la protection de la construction d'une ligne ferroviaire au Dakota,

Malheureusement les multiples escarmouches avec les autochtones vont faire perdre la confiance des investisseurs de Wall Street provoquant la quasi faillite de la Northern Pacific Railway,

Entraînant par effet boule de neige la panique du 18 septembre 1873,

Soit 57 sociétés financières sur le carreau,

C'est la dépression, l'Amérique manque de liquidités.

 

Qu'à cela ne tienne, voulant vérifier une rumeur,

Comme de quoi les Black Hills regorgeraient d'or et d'argent,

Custer dès 1874 va y organiser une expédition qui fera d'ailleurs demi tour à mi parcours,

De toute façon, à peine parti, c'est déjà la ruée vers l'or,

Sur la piste tracée par Custer, dénommé par les habitants du cru,

La piste des voleurs !

 

 

Le hic, c'est que d'après le traité de Fort Laramie de 1868,

Ces fabuleuses montagnes He Sapa sont en territoire Lakota,

Considérées de plus comme sacrées,

Représentant le centre du Monde.

 

Bon, vous connaissez la devinette,

De tous les traités signés par les États-Unis d'Amérique,

Combien furent respectés ?..

 

AUCUNS !!!

 

 

Ce n'est évidement pas un ramassis de loqueteux à plumes

Qui allaient s'opposer à Wall Street,

 

Fut donc décidé en cette fin 1875 d'inviter « gentiment » les peuples Lakota à déguerpir,

 

N'y mettant pas de bonne volonté, résistant même,

La troupe fut donc envoyée afin de faire entendre raison à ces sauvages pour qui l’environnement est plus important qu'un peu de métal qui brille,

Ce sera la Black Hills War de 1876-1877

 

Auquel le lieutenant-colonel Custer en tête du VIIe de cavalerie prendra part,

Jusqu'à ce 25 juin 1876 où croyant s'attaquer à un paisible campement,

Il tombera sur un os, les forces de la Résistance,

Qui lui feront mordre la poussière à Little Big Horn

 

Quelques massacres plus tard, dont Wounded Knee,

Et les horribles sculptures du Mont Rushmore,

On voit ici le respect des anglo-saxon,

C'est comme si l'on allait taguer des têtes de Mickey sur le Mur des Lamentations,

 

Le conflit n'est toujours pas réglé,

Le Peuple Lakota ayant même refusé toute indemnité dont celle de 160 million de $ accordé en 1980 par la cour suprême,

 

Le 20 décembre 2007, ils proclamèrent la République Lakota

Affirmant leur souveraineté sur le Dakota Nord et Sud, le Montana, le Nebraska et le Wyoming.

 

 

 

 

 

Du coté des barbouilleurs 1875 fait très fort,

 

Du pur Académisme par Jean-Paul Laurens

L’Excommunication de Robert le Pieux

 

 

 

 

 

Claude Monet,

La Promenade

 

 

 

 

 

Et pour moi, ZE must,

Vivement qu'je soye dictateur,

Qu'on aille la décrocher d'Orsay pour la mettre juste en face mon lit !

 

Edgar Degas,

L’Absinthe

 

 

 

 

 

 

Antonín Dvořák – 5e Symphonie en fa majeur opus 76

Partager cet article
Repost0
17 mai 2015 7 17 /05 /mai /2015 00:31

 

Ce neuf février 1874, les Petites Filles Modèles ont la douleur de nous faire part de la disparition de Sophie Rostopchine ci-devant comtesse de Ségur

 

Dont nous pouvons louer l'adaptation en BD par G Lévis pour les adultes peut attirés par la lecture de nos jours,

 

 

 

 

Madame la comtesse n'aura hélas pas le loisir de lire,

 

Les Diaboliques de Barbey d'Aurevilly,

La Tentation de Saint Antoine de Gustave Flaubert,

L’ Île Mystérieuse de Jules Verne, qui débute par une chute d'aérostat,

Ni Quatre Vingt Treize de Totor, cher au clown Sarkozozo, qui conte le génocide Vendéen et les horreurs de cette putain de république !

 

Le poème de Mallarmé, l'Après-midi d'un Faune refusé de publication sera promis à un bel avenir grâce à Debussy et Nijinski.

 

 

Du côté des barbouilleurs, avec la fin de l'Empire, fini le Salon des Refusés,

Ils décident de se regrouper en une société anonyme des artistes peintres, sculpteurs et graveurs,

Suite à l'appel de Paul Alexis,

 

« Comme dans toute autre corporation, la corporation artistique doit organiser sa chambre syndicale car la gloire et la notoriété sont un capital,

l'État et les marchands de tableaux des patrons. »

 

 

Le 15 avril 1874, vingt neuf exposants, dont Monet, Renoir, Sisley, Pissaro, Degas,

Exposent au deuxième étage des ateliers Nadar sis 35 boulevard des Capucines

 

 

 

 

 

Journaliste, caricaturiste, pilote d'aérostats, Gaspard-Félix Tournachon dit

Nadar est l'inventeur des selfies

 

 

 

 

 

Mais aussi des premiers nus artistiques promis à un bel avenir sur Inter-pas-si-Net

 

 

 

 

 

Il était tout naturel que cet esthète accueillit les barbouilles proscrits ses aminches chez lui

 

 

 

 

Pour son article du 25 avril paru dans Charivari,

Le scribouillard Louis Leroy se fend d'une critique qui lui vaut depuis d'entrer dans la postérité,

 

“Oh ! Ce fut une rude journée que celle où je me risquai à la première exposition du boulevard des Capucines en compagnie de M Joseph Vincent, paysagiste, élève de Bertin, médaillé et décoré sous plusieurs gouvernements !

L’imprudent était venu là sans penser à mal ; il croyait voir de la peinture comme en voit partout, bonne et mauvaise, plutôt mauvaise que bonne, mais non pas attentatoire aux bonnes mœurs artistiques.

Je le conduisis devant le champ labouré de M. Pissarro.

A la vue de ce paysage formidable, le bonhomme crut que les verres de ses lunettes s’étaient troublés.

Il les essuya avec soin, puis les reposa sur son nez.

- Par Michalon s’écria-t-il, qu’est-ce que c’est que ça ?

- Vous voyez . une gelée blanche sur des sillons profondément creusés.

- Ça des sillons, ça de la gelée ?…

Mais ce sont des grattures de palette posées uniformément sur une toile salie.

Ça n’a ni queue ni tête, ni haut ni bas, ni devant ni derrière.

- Peut-être…mais l’impression y est… ce n’est ni fait ni à faire.

Mais voici une vue de Melun de M. ROUART où il y a quelque chose dans les eaux, par exemple, l’ombre du premier plan est bien cocasse.

- C’est la vibration du ton qui vous étonne ?

- Dites le torchonné du ton, et je vous comprendrai mieux….

- Je jetai un coup d’œil sur l’élève de Bertin : son visage tournait au rouge sombre.

Une catastrophe me parut imminente, et il était réservé à M. Monet de lui donner le dernier coup…

- “IMPRESSION, Soleil levant”_

- Impression, j’en étais sûr

Je me disais aussi, puisque je suis impressionné, il doit y avoir de l’impression là-dedans…

Et quelle liberté, quelle aisance dans la facture !

Le papier peint à l’état embryonnaire est encore plus fait que cette marine-là…”

 

 

 

Présenté également ce 15 avril,

La Loge d'Auguste Renoir

 

 

 

 

 

Quant à l'ami Antonín Dvořák, toujours à la joie de son récent mariage,

Il n'arrête pas de composer,

Dont sa Symphonie numéro 4 en ré mineur opus 13

 

 

 

 

 

 

Antonín Dvořák - Symphonie numéro 4 en ré mineur opus 13

Partager cet article
Repost0
15 mai 2015 5 15 /05 /mai /2015 13:37

 

Ah les aminches,

J'avoue avoir du mal à suivre la décadence

Qui prend maintenant des allures exponentielles !

 

Qui sait, au point où cela s'accélère,

Si nos récriminations seront un jour étudiées

Par les archéologues dans quelques milliers dizaines d'années ?

 

 

M'enfin je suis déçu,

L'on nous annonçait une bien rigolote nouvelle,

L’exécution d'un ministre de façon méga street credible...

 

Las ! Ce n'était qu'une énième pignouferie de presse !

 

 

 

 

 

Et qu'est-ce que c'est que ces discriminations sur les façons d'exécuter les condamnés à mort ?

 

Vaut-il mieux se faire exploser dans la seconde par un tir de gros calibre,

Ou bien mettre plus de vingt minutes à passer de vie à trépas par une injection létale ratée ?

 

 

Et la Camarde n'en fini pas d'être une salope,

Comme s'il n'y avait pas d'autres prétendus musicos à emmener chez Hadès !

 

Cette fois Lucille va chialer pour de bon,

BB King est mort...

Vive le Roy !

 

 

 

 

 

Fort heureusement David Grostasd'merde est toujours vivant !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

BB King – Singin' the Blues 1957

Partager cet article
Repost0
9 mai 2015 6 09 /05 /mai /2015 12:25

 

Nous croyions y avoir échappé...

Mais elles reviennent en force,

Les Eighties !!!

 

 

Sorti du formol, toute la daube musicale de cette époque maudite se retrouve donc ce soir au Stade de Fwance,

 

Y z'ont même retrouvé les Bananarama !

 

 

 

 

Moi j'ai vu les Émile et Images en Gold, en fait j'sais p'us trop, l'été 1986 p'tits cons !

 

Pour être plus précis, c'est surtout eux qui m'ont vu... RIRES !

 

Un collègue bidasse nous ayant entraîné dans une boite des Charentes Maritimes pour assister au fabuleux concert des védètes du Top 50,

M'enfin moi et les boîtes de nuits,

Je n'ai jamais apprécié ce genre d'endroit à la con, même que je m'y endors facilement,

Bingo ! Pendant que Capitaine abandonné ohé ohé s'échinait à faire groover le dancing,

Affalé au tout premier rang, je ronflais du sommeil du juste mélomane !

Parait qu'y tiraient la gueule ! LOL !

 

 

Pour en revenir au concert pour préretraités,

 

Seule ombre au tableau, le groupe phare du revival Fifties des Eighties,

Les Bidonduiles, n'est pas au programme !

 

 

Les Bidonduiles – Zip Zap dans tes Doigts

 

Saperlipopette !

 

Par chance je pars en expédition cette fin de semaine au fin fond du trou du monde

Afin de m'éclater à un festival Rockabilly !

 

 

Parce que le plus dément concert que je n'ai jamais vu de ma vie,

Ça je m'en souviendrai à jamais !

 

Ce quatre mai mil neuf cent quatre vingt un

À l'ancien Rex rue nationale, disparu depuis,

 

Ladies & gentlemen,

Zeuuuuu.......

Stray Cats !

 

 

 

 

 

 

Ah la la ! Les pogos sur les fauteuils de velours rouges,

À la fin il n'y en avait plus un seul debout, tous destroyed !

 

J'en eus des acouphènes pendant trois jours !

 

 

 

 

Stray Cats – Live at Montreux 1981

Partager cet article
Repost0
4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 19:40

 

Comme je n'ai pas encore les moyens de détruire cette putain de république,

Seulement armé de ma bite et mon pied-de-biche...

Quand bien même Dame Nature m'a gâté,

 

M'en voilà réduit à me comporter en citoyen festif,

Et c'est super motivé que je m'attaquai à ma déclaration de revenus,

 

Habituellement, jointe au cerfa 2042 K, l'on y trouve le cerfa 2041 ALK,

Qui permet de calculer le racket prétendument légalisé.

 

 

Saperlipopette !!!

 

Cette année le mode explicatif du calcul en vu d'évaluer nos contributions a disparu ?!!

 

Et est remplacé par une phrase laconique,

« Pour calculer votre impôt sur les revenus de 2014,

un simulateur de calcul est disponible sur impots.gouv.fr »

 

Aie confiance... aux socialopes ! SIC !

 

Ce gouvernement d'enculés met-il la charrue avant les bœufs,

Pour penser qu'il a désormais à faire à une populace de demeurés incapables d'effectuer quelques additions et multiplications ?!!

 

Je suis bon pour aller réclamer en l'hostel des imposts la fiche de calcul,

Non mais !

 

 

M'enfin j'ai déjà coché la case 0RA

Vu qu'aucunes de mes résidences tant principale que secondaires ne sont équipées d'un tévédiffuseur !!!

 

 

Et ce n'est pas prêt de changer au vu des spectacles lamantables infligés aux citoyens festifs,

Une honte !!!

 

 

 

 

Ouais ! C'est la fête !

 

On notera le peu de culture de cet ignominieux personnage,

Il n'y a pas que Simenon, Brassens, ou Georges Sand à tirer sur la bouffarde,

Les plus grandes dames ne crachaient pas dessus,

Madame de Pompadour en tête !

 

 

 

 

 

 

C'est un véritable scandâL !

Je suis littéralement choqué !!!

 

Ah bah cela n'a pas traîné,

À peine une bonne-femme nommée à Fwance Tévé

Que c'est les bacchanales endiablées,

 

Sous ses faux airs de Nana Mouskouri,

Elle cachait bien son jeu mémère Delphine Ermotte,

C'est digne du regretté Carlos !

 

 

 

 

 

 

Quant à se faire pomper par ce gouvernement d'enculés,

Nous préférerions à tout prendre

Que cela ne soit pas l'autre dingo de Rossignol qui s'y colle !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Hauts de l'Aude – Fais Moi une Piperade

Partager cet article
Repost0
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 10:12

 

Qu'elle était riche cette année 1873 en ce début de Belle Époque,

 

Émile Gaboriau sortait son polard La Corde au Coup,

Jules Verne, Le Tour du Monde en Quatre-vingts Jours,

Zola, Le Ventre de Paris,

Ernest Renan, L’Antéchrist,

Bakounine, État & Anarchie,

François Guizot son Histoire de France,

Et Arthur Rimbaud, Une Saison en Enfer, après s'être fait tiré par Verlaine pour d'obscures raisons qui ne nous.. regardent pas !

 

La cigogne nous apportait Charles Péguy et Alfred Jarry,

Mais pas dans le même couffin.

 

 

Antonín quant à lui, est amoureux d'une de ses élèves, la belle Josefina Čermáková,

Pour qui il écrira les Cyprès, mais cette passion n'est pas partagée,

Et à trente deux ans Monsieur Dvořák épousera la sœur, Anna, qui lui donnera neuf enfants,

 

Homme mur, heureux en ménage, après avoir brûlé la presque totalité de ses œuvres de jeunesse,

Le grand compositeur s’attelle d'avril à juillet à sa

Symphonie numéro 3 en mi bémol majeur opus 10

Qui sera créée à Prague le 29 mars de l'année suivante.

 

Contre toutes les conventions du genre,

Antonín Dvořák fusionne Scherzo et Finale,

Cette symphonie ne comportera donc que trois mouvements.

 

 

Dans le monde des barbouilleurs, 1873 n'en est non pas moins riche,

 

Degas en visite à la Nouvelle-Orléans, Manet, Sisley, Monet surtout sont assez prolixes,

Mais c'est Ilya Repine qui sera choisi ici pour

Les Bateliers de la Volga

 

 

 

 

 

 

 

 

Antonín Dvořák – Symphonie n°3 en si bémol majeur opus 10 - Slovak Philharmonic Orchestra, Zdenek Kosler à la baguette

Partager cet article
Repost0
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 11:50

 

Saperlipopette !!!

 

Sale temps pour Euterpe,

 

Mais à quoi jouent les Moires ?!!

 

 

 

 

 

 

 

 

Retrouvez tous vos derniers disparus

Dans la Compile de la Mort !

 

 

 

 

 

 

Booba de Contention - Je te la met dans la ge-gor comme si je baisais Mini Mathy

Percy Sledge - When a Man Loves a Woman

Patachou – La Bague à Jules

Ben E King – Stand by Me

Partager cet article
Repost0
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 11:12

 

Montmartre pleure...

 

 

Fin 1945 Jean Billon et sa jeune épouse Henriette Ragon

S'établissent au 13 rue du Mont-Cenis afin d'y monter la première pâtisserie de la Butte,

 

Les affaires marchant, ils rachètent le local jouxtant pour en faire un restaurant,

Et c'est alors qu'un jour la patronne se joignit à un groupe de fêtards pour y pousser la goualante,

L'idée vînt donc d'y transformer le resto en cabaret,

 

Le succès venant, les journaleux baptisèrent la taulière en clin d’œil à sa pâtisserie,

Lady Patachou

 

 

 

 

 

Immensément douée pour littéralement interpréter les chansons

Elle n'usurpa pas son statut de vedette,

 

 

Patachou – Les Voyous

 

Cabaret incontournable, Édit Piaf y démarrait tous ses tours de chant,

Pour qui voulait se faire un nom,

 

 

Jacques Brel à la guitare accompagne le Mexicain Marcel Amont

 

 

 

Qui prit sa part aussi dans la geste du Grand Georges,

 

Timidement maladif, ne se voyant pas chanteur,

Brassens auditionne le 24 janvier 1952 chez Patachou,

Qui conquise l'engage et interprète ses chansons,

Dont la Chasse aux Papillons,

 

 

 

 

 

Mais ne pensant pas que le Gorille et Putain de Toi ne seraient lui coller,

Elle pousse carrément Brassens sur scène pour les chanter,

Traczir à mort, suant à grosses gouttes, pour le soutenir, le bassiste Pierre Nicolas spontanément l'accompagne... ils ne se quitteront plus.

 

Il lui écrira spécialement la Boîte à Outils

 

 

 

Georges Brassens – Boîte à Outils par Patachou

 

Elle l'embarquera pour sa première tournée dès avril cinquante deux,

 

 

Patachou, Brassens, Jean-Louis Jaubert et les Frères Jacques en tournée

 

 

 

Tous les Poulbots, même ceux d'un quintal, restent inconsolables...

 

Adieu Madame

 

 

 

 

 

Rue Saint-Vincent - Aristide Bruant par Lady Patachou

Partager cet article
Repost0
30 avril 2015 4 30 /04 /avril /2015 16:11

 

Si nous commémorons le cent cinquante deuxième anniversaire du sacrifice de Camerone,

 

Nous n'oublierons pas non plus la soixante dixième année de la disparition de la fidèle Blondi,

 

 

 

 

 

Dont il faut rappeler que ce furent des Français qui fussent les tous derniers à défendre sa niche !

 

 

 

 

 

En cette Très Sainte Nuit de Walpurgis

Nous ne manquerons pas d'invoquer leurs mânes

 

 

 

 

 

 

 

 

La Légion Marche vers le Front – Petits Chanteurs du 2e REP

 

 

Bien que cette Nuit des Sorcières ait inspiré nombre de groupes de hard rock'n'roll métalliques élevés,

Ainsi qu'un ballet du Faust de Gounod,

Il est également à remarquer le petit poème symphonique de Johannes Brahms opus 75 n°4

 

 

 

 

Johannes Brahms – Walpurgisnacht op75 n°4 plus n°2

Partager cet article
Repost0
26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 09:43

 

Mille huit cent soixante cinq,

Bien qu'il ait perdu la partition de sa première symphonie

Notre jeune Antonín se remet aussitôt à la tâche,

Pour sa Symphonie numéro deux en si bémol majeur opus 4

 

Les inspirations des musiques populaires qui feront la touche de Dvořák

Ne sont pas encore prégnantes,

Mais déjà pointe sa forte personnalité.

 

Tout comme la première symphonie,

La seconde faillit aussi se perdre,

 

Confiant le manuscrit à son ami Moric Anger afin qu'il le reliât,

Alors qu'Antonín se met à brûler des œuvres qu'il juge médiocres,

Anger le conserve précieusement...

Jusqu'à ce que le compositeur le retrouve vingt ans plus tard.

 

La deuxième sera crée à Prague en mars 1888.

 

 

Édouard Manet cette même année 1865 nous présenta une marine,

 

La bataille navale qui eût lieu l'année précédente,

Le 19 juin 1864 au large de Cherbourg

Entre la corvette CSS Alabama et le sloop USS Kearsarge

 

Aussi étonnant que cela soit,

Un des épisodes de la Guerre de Sécession ou Civil War, se déroula dans la Manche ou French Channel,

Combat de nature inégal puisque la corvette confédérée souffrait d'avaries,

Et fut facilement coulée par les Yankees.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Antonín Dvořák – Symphonie #2 si bémol majeur opus 4 par le Slovak Philharmonic Orchestra, Zdenek Kosler à la baguette

Partager cet article
Repost0
25 avril 2015 6 25 /04 /avril /2015 11:03

 

Amis de l'Art,

Vous aviez apprécié Balzac par Martine-Martine,

 

Vous adorerez Guillaume Bruère

Qui refait le portrait de nostre bon roy François,

 

 

Par Jean Clouet, c'est d'un ringard !

 

 

 

 

 

Revu et corrigé par Guillaume Bruère

C'est top hype de la mode !

 

 

 

 

 

Le fleuron de nos châteaux ouvre ses portes à ce disciple de l'école de Gribouille,

 

Alors viendez tous admirez ses magnifiques chefs-d’œuvres

À Chambord du 12 avril au 30 août !

 

 

cé bo !

 

 

 

Certains esprits chafouins s’offusquent que l'on attentât à leurs roy préféré

Que l'on en a pendu, écartelé, décapité à la hache sur la place du marché pour moins que cela...

 

Un véritable crime de lèse majesté !

 

 

 

 

 

Maistre Guillaume,

C'est aussi tout plein de jolis dessins propres à égayer une chambre d'enfant,

 

Comme son célèbre

Daffy Duck au fume cigarette

 

 

 

 

 

Avec Guillaume Bruère,

Fini les cauchemars et terreurs nocturnes !

 

 

Bonne Nuit les Petits huile sur papier150 X 200

 

 

 

 

 

Benny Garland – Satanic Majesty

Partager cet article
Repost0
22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 18:52

 

Une ville sans cloches est comme un aveugle sans baston,

Un asne sans cropiere,

Et une vache sans cymbales.

 

 

 

 

Lois STASI 2.0 et Inquisition des ouacistes au pénal,

Hilary Clinton pwésidente...

 

Pour les mal-comprenant quelques explications s'imposent,

 

 

 

Les réseaux Vallsouille

Les Ouacistes au Bûcher

 

Le complot bien réel de destruction de la France en œuvre depuis 226 ans,

Arrive bientôt à son terme,

 

Pendant que les enfants de la ploutocratie suivent un enseignement de qualité dans leurs écoles hors contrat,

Les enfants du Peuple qui se coltinent en première ligne l'invasion migratoire islamo-négroïde,

À l'école la garderie publique se font laver le cerveau pire qu'en Corée du Nord,

Initiation à la tarlouzerie et macramé,

Et autres fadaises du même genre.

 

 

Détruire une nation passe par l'éradication de ses racines,

D'où la suppression de l'Histoire de France !

 

Je ferais remarquer aux attardés qu'étudier notre histoire,

C'est forcement étudier l'histoire de nos voisins !

 

Les imbrications multiples avec l'histoire de l'Angleterre, l’Écosse, les pays Baltes, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, le Moyen-Orient, la Méditerranée, etc, etc,

Ne pourraient pas se comprendre sans cela !

 

 

Mais ce ne semblait pas suffisant aux ennemis de la France que sont toutes sortes de socialistes,

La réforme du collège en rajoute une louche,

 

Quelle soit mise en œuvre par une islamiste qui ignore tout du théorème de Pythagore,

En dit long sur le mépris de nos « élites » pour placer une attardée ministre,

 

M'enfin ce n'est qu'une speakerine,

Dans l'ombre œuvre les pédagogistes trotskistes qui ne sont même pas de race française,

 

 

Ce qui marche doit être é-li-mi-né !

 

Exit les classes européenne pour les pauvres,

Allègement des mathématiques !

Je subodore que d'autres pays ou races veulent en finir avec le leadership de notre pays en mathématique,

 

Déjà que la plupart arrive au collège sans maîtriser le français,

Et bien il n'y aura plus de grammaire !

 

Ce qui structure une langue est bien évidement sa grammaire,

En ceci les langues Indo-Européennes par la multitude de temps et leurs déclinaisons permettent d'avoir une grande littérature et de jongler avec les concepts abstraits et philosophiques,

Contrairement aux langues sémitiques, qui n'ont pas de verbe être par exemple, et seulement trois temps, quand ce n'est pas seulement deux, l'accompli et l’inaccompli,

Mais c'est grandement suffisant pour psalmodier les corans en violant des enfants ou les décapiter !

 

Je vous prédis que la prochaine étape sera la grande réforme de l'orthographe

De style SMS, remarquez à lire certains de mes nouveaux « compatriotes » elle est déjà à l’œuvre !

 

Au point où l'on va, dans dix ans il n'y aura plus que des madrassas !

 

 

 

Symbolique est cette petite cerise sur le gâteau de merde du gouvernement de l'étranger,

La suppression de l'enseignement des humanités que sont le grec et le latin !

 

 

Ce qui eût le don d'échauffer l'esprit d'un des plus grand avoué du barreau de Paris,

Quidam latinisateur de renommée,

Maistre Janotus de Bragmardo

 

 

 

 

 

 

 

 

Brassens – Tempête dans un Bénitier

Partager cet article
Repost0
20 avril 2015 1 20 /04 /avril /2015 15:04

 

Ouacistes de tous les pays de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel...

Unissez-vous !

 

 

En ce vingt avril, journée internationale du ouacisme,

C'est la fête !!!

 

 

Hallo ?!!

Suis-je bien chez le célèbre pâtissier grassois ?

 

 

 

Oui madame,

Maître Yannick lui même !

 

 

Vous me fûtes chaudement recommandé par nos amis du KKKRAN,

Voilà, un jeune chancelier très prometteur

et qui suit les pas de mon Adi,

Nous a alloué un budget de cent million d'euros,

Aussi j'aimerai bien vous commander

le gâteau d’anniversaire de mon époux !

 

 

 

Ça va être grave l'éclate,

Le Fanta va couler à flot !

 

 

Déjà les cadeaux affluent des quatre coins du monde,

 

Nos amies adeptes de la Freikörperkultur de chez Hippie Goddesse

Viennent de lui offrir une nouvelle déco de SA voiture qu'il avait dessinée !

 

 

 

 

 

 

Ainsi que le tout dernier soixante dix huit tours édité par la SERP !

 

 

 

 

 

Petits Chanteurs à la Croix de Fer

Partager cet article
Repost0
12 avril 2015 7 12 /04 /avril /2015 11:17

 

« Un louchébem qui se loguedruche laifem des lêverems de louchébem »

Larlechass Laudelairebem

 

 

 

Lorsque le petit Antonín quitte l'école à onze ans pour apprendre le métier de boucher comme son papa,

S'il ne se droguait pas, à tout le moins il rêvait sûrement aux fées qui hantent les contes de sa Bohème natale et parsèmeraient toute son œuvre à venir.

 

L'expérience de garçon boucher ne sembla pas toutefois concluante,

Ses parents l'envoyèrent alors chez son oncle à Zlonice,

Afin de parfaire son éducation .

 

Peut-être lui arrivait-il de rêvasser en levant son crayon de l'étude pour laisser son esprit s'échapper par la fenêtre lorsque les cloches de l'église de l'Assomption de la Vierge Marie sonnaient...

 

 

 

 

 

 

Quelques années plus tard en 1865,

Alors que Riri Wagner déclarait qu'après Beethoven,

Il devenait inutile d'écrire des symphonies,

Le manque de compositions depuis quinze ans en la matière lui donnant raison,

 

À vingt trois ans, Antonín Dvořák, ne doutant de rien,

Nous livrait sa première symphonie en do mineur opus 3 B9,

Dite des Cloches de Zlonice

 

Œuvre de jeunesse, mais qui porte déjà en elle tout le bouillonnement de cet immense compositeur.

 

 

Après l'avoir écrite, il envoie sa partition en Allemagne afin de participer à un concours,

Mais il n'y récolte pas les lauriers escomptés et sa partition se perd...

 

Ce qui ne décourage pas Antonín qui se lance aussitôt dans la création d'une seconde symphonie.

 

Le manuscrit ne fut finalement retrouvé qu'en 1923

Et encore attendre le 4 octobre 1936 pour qu'elle soit enfin jouée.

 

 

En 1865 toujours, Gustave Courbet mettait une touche finale aux

Trois Jeunes Anglaises à la Fenêtre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Antonín Dvořák – Symphonie #1 do mineur opus 3

Partager cet article
Repost0
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 23:24

 

« J'ai goût des homards qui sont tranquilles, sérieux,

Savent les secrets de la mer, n'aboient pas. »

Gérard de Nerval

 

 

 

Amis de la poésie et de la discrimination,

Bonsoir !

 

 

Nouvellement promu dirlo du centre dramatique municipal subventionné de Montpellier,

Rodrigo Garcia monta une nouvelle pièce,

Et, n'étant pas mieux servi que par lui-même,

Une œuvre sortie toute droite de son cerveau fécond,

Y a bon les doigts d'auteur,

 

Accidens

 

Si la faute d'orthographe vaut un bon point dans la matière contemporaine,

Sans en dévoiler l'intrigue,

En gros un « acteur », sans mots dire, mutile vivant un homard avant de le faire cuire,

Cette pièce est nulle à chier,

Puisque contre toutes les conventions du genre,

L'acteur ne finit pas le zguègue à l'air ?!!

 

 

Comme, à moins d'être socialiste, aucune personne sensée n'irait foutre un fifrelin pour voir une telle merde,

L'escroc subventionné compte bien justement sur des êtres humains encore sensibles pour faire le buzz,

Bingo ! Des gens simples, sûrement des Blancs sortis de zones périurbaines frontistes,

Se sont offusqués que l'on torturât inutilement un animal.

 

Ha ha ha, les cons !

 

Ce fils de pute de Garcia, nous sort alors un discours rodé fleurant bon l'inversion accusatoire,

 

« ..dans le monde meurent chaque jour environ cent mille homards sur les tables des restaurants..

il se trouve que le seul homard qui meurt pour une cause poétique,

c'est le nôtre...

Et ça, ça vous dérange terriblement.

Ça vous embête que nous nous exprimions librement.

Vous portez un dictateur en vous et je n'ai pas pitié de vous... »

 

 

Ah b'en si c'est d'la poésie, no problemo !

 

Et p'is c'est pour dénoncer,

 

En ce cas pourquoi ne pas prendre les quelques rares Chrétiens de Montpellier

Afin de les égorger poétiquement sur scène pour dénoncer la barbarie, tout ça ?

 

Ah oui, mais non, les Zhumains c'est pas pareil !

 

Mais qu'est-ce que c'est que cette discrimination ?!!

En quoi la condition d'hominidé serait-elle supérieur aux autres animaux ?

 

Quand bien même il m'arrive de consommer des animaux,

Au moins je ne mange que ceux dont je suis sûr qu'ils ont été tués proprement, sans leur faire subir de souffrances inutiles !

 

Pour le reste j'ai de la compassion pour tous les être vivants...

Sauf les muzz !

 

D'autan que dans leur sagesse les législateurs viennent de considérer les animaux domestiques comme doués de sensibilité,

 

 

 

 

 

Mais pas encore les animaux sauvages,

 

 

 

 

 

On peut donc continuer à sodomiser des biches en forêt tout en les décapitant sous les yeux éplorés de Bambi !

 

 

 

 

 

B'en alors les homards aussi, non ?

 

Que nenni !

Le poète Gérard de Nerval en 1841 promenait dans les jardins du Palais Royal

Au bout d'un ruban bleu son homard domestique !

 

Car tout comme leurs cousins arthropodes, Phtirus Pubis,

Les homards se montrent très affectueux avec les dames !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The B-52's – Rock Lobster

Partager cet article
Repost0
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 10:31

 

Les plus avisés musicologues avaient bien entendu déniché nostre poisson d'avril

À propos de l'anniv à Tonton,

En effet, contrairement à Mam'zelle Derrick et Jean Roucas,

Panzer 88 est un groupe qui n'existe pas !

 

 

Ce qui est par contre very dick,

Est l'exposition de Jamie Mc Cartney à Milan

Qui nous présente The Great Wall of Vagina

 

 

 

 

 

Ce qui n'est pas sans rappeler à tous les esthètes amateurs d'Art Contemporain

Les formidables œuvres de Coco Téxèdre

 

 

 

 

 

Plasticienne qui aime à toucher les matières textiles,

D'où sa collection de Culottes Mémorielles

 

 

 

 

 

Pour en revenir à la Grande Muraille de Vagin,

 

 

 

 

 

Jamie Mc Cartney s’inscrit dans une démarche écologique citoyenne,

Qui vise à dénoncer la marchandisation du monde des bonnes-femmes

Notamment la chirurgie prétendument « esthétique » des vagins,

Et l'épilation !!!

 

Vive le Naturel !

 

 

 

 

 

De plus face à l’incompréhension des classes populaires et des zones périurbaines arriérées

Confrontées à l'Art Contemporain,

La démarche artistique se met à la portée de tous,

 

Puisque l'Artiste met à disposition un kit spécial permettant à tout à chacun de reproduire chez lui en famille et de manière ludique son propre Mur Vaginal !

 

 

 

 

 

Quant aux plus mordus,

Ne passez pas à coté du must,

L'indispensable « mug » !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The Pussy Collectors – 10 000 Shots

Partager cet article
Repost0
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 08:53

 

Quand bien même statistiquement le transport aérien est des plus sûr,

Je ne suis jamais rassuré quand je monte dans un zingue,

Peut-être parce que je n'en ai pas la maîtrise contrairement à mon automobile,

Ce qui est irrationnel, n'étant pas à l'abri d'un alcoolo.

 

J'ai rarement atterri à bord d'un aéroplane,

Toute la montée en altitude me mets mal à l'aise,

Et c'est avec soulagement que je m'en éjecte,

Alors embarquer sur des lignes commerciales sans même un pépin...

 

Et encore malgré les toiles de secours,

Il peut encore vous tomber une tuile,

Et ce n'est pas l'ami Franz qui nous contredirait...

 

 

 

 

 

 

 

 

R.I.P. Franz Reichelt

 

Si en plus on laisse les commandes à un taré complet bien décidé à exploser le record des tueurs de masse,

Cela pose question !

 

Et qu'en serait-il de confier un pays à un premier ministre hystérique, totalement dingue,

Salope fascisante, Mussolini à moitié trisomique* ?!!!

 

 

M'enfin encore une fois le monde de la musique paye un lourd tribu aux déplacements en aéronefs,

À la macabre liste de, Carlos Gardel, Glenn Miller, Ginette Neveu, Buddy Holly, Otis Redding, Marcel Daddy,

Vient de s'ajouter,

 

Le baryton-basse Oleg Bryjak

 

 

 

 

 

Oleg Bryjak dans Siegfried

 

 

La contre-alto Maria Radner

 

 

 

 

 

Richard Strauss – opus 27 # 4 Morgen - Maria Radner

 

 

 

* qualificatifs autorisés par la 17e Chambre du TGI de Paris

Partager cet article
Repost0
28 mars 2015 6 28 /03 /mars /2015 13:19

 

M'ayant depuis quelque temps séparé des ondes négatives propagées par mon tévédiffuseur,

Je ne me branche plus que sur la TSF,

Principalement Radio Classique,

Et comme je ne suis pas sectaire, il m'arrive de zapper sur Jazz Radio, voir même sur les stations périphériques,

 

Prud'homme d'ultra estrème drouât, j'aime aussi à me cultiver,

Et lorsqu'il n'y a pas de pied-ballon, bien qu'il ne m'ait toujours pas invité à palabrer avec les petits trissotins de la tévé,

J’apprécie le Europe Numéro Un Social Club de Frédéric Taddéï,

 

Quoi que cela dépend des invités, certains me donnant des allergies,

Mais en bon habitant des zones péri urbaines peu évolué,

J'y découvre le hype du top de la mode sensass bath chébran parigot,

Comme de belles représentations théâtrales exhibant la bite à Molière,

Me transformant enfin en un bobo hipster.

 

 

Lors d'une dernière émission j'y appris que nous étions en plein « revival » 80's ?!!

 

Saperlipopette de saperlipopette !

 

Nous pourrions nous réjouir de la nostalgie de nos vingt ans,

Pour le peu que je m'en souvinsse,

Les Eighties furent vraiment des années de merde !

 

Sinon pourquoi à cette époque cultivions-nous le revival 50's

Magistralement illustré par le mythique groupe de Rock'n'Roll music,

The Forbans !

 

 

 

Chouette ♫ c'est sympa ♪ tu verras ♪♫

 

Succédant au Pounk, la tendance musicale accoucha aussi de la Niou Waive,

 

Dans les cours des lycées, les rigolards « destoy » cédaient le pas aux panoplies de corbeaux noirs,

Le tout n'inspirant pas vraiment à la joie de vivre,

Déteignant sur une société en pleine déprime,

 

 

Y a d'la joie – Eurythmics by Sylvie Vartan

 

L'énergie de ce courant musical se diluant sur la fin de la décennie dans une infâme soupe variétoche,

 

 

Les Tranxen 200 – Vice et Versa

 

Même le groupe emblématique The Cure

Ne réussit jamais à reproduire leur début fulgurant,

 

Tenez, en ces années de merde où le diacétylmorphine inondait les veines d'une jeunesse en perdition,

Moi j'ai fait le Zénith 15 mai 1984, p'tits cons !

 

 

 

 

 

Pourtant ce fut moins une,

Arrivant sur place avec mes potes les mains dans les poches,

Une foule se comptant en centaines s’agglutinait autour du cabanon vendant les derniers tickets disponibles,

Bien qu'à l'époque je n'avais pas encore développé mon quintal de muscles

Et tenais plus du poulbot anorexique,

En jouant des coudes, je réussis à dégoter les toutes dernières places pour le concert,

C'est dire que j'en avais déjà dans l'pantalon ! !

 

Bon, et après... avec les potes on bouffa un acide,

Ce qui fait que je n'en garde aucuns souvenirs,

Remarquez valait peut-être mieux !

 

 

 

 

The Cure - Forever live in Paris Zenith 15/05/84

 

Alors quand monsieur Frédéric interviewa une touchante petite jeune femme,

Qui, tout en dévoilant ses fêlures, revendiquait sa nostalgie des 80's

L'on pouvait s'attendre au pire...

 

 

Mademoiselle Soko parfois se déshabille

 

Que nenni !

 

Cornaquée par Ross Robinson pour son dernier album,

Mademoiselle Soko réussit par la sonorité indubitablement emprunte de nostalgie,

À accoucher d'un morceau plus qu’appréciable,

Je cours de ce pas m'inscrire à son Fan Club !

 

 

 

Mademoiselle Soko – Qui Porte la Culotte ??

Partager cet article
Repost0
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 00:08

 

Il y a deux ans Henri Dutilleux, compositeur de renommé internationale, quittait ce monde en perdition,

 

Alors qu'aucun représentant du gouvernement de clown ne fit le déplacement lors de ses obsèques,

Un élu municipal parisien voulant laver l'outrage,

Demanda à ce que la mairie apposa une plaque commémorative sur son ancienne demeure de l'Île St-Louis...

 

 

 

 

Que n'avait-il pas demandé le malheureux !

Car Dutilleux en 1941 fut un horrible nazi,

Il avait composé à 25 ans la musique nauséabonde d'une œuvre de propagande pour Vichy,

Forces sur le Stade

 

Il n'en fallait pas plus pour le maire du 4ème, mademoiselle Christophe Girard

Et sa directrice de conscience de Tel-Aviv, Karen Taïeb,

Pour refuser et cracher toute leur haine sur le grand musicien !

 

 

Quand bien même Henri Dutilleux fut un soutient avéré de la Résistance,

 

Ce n'est pas comme s'il avait été décoré de la Francisque en s'inventant un parcourt de résistant comme Mitterrand,

Collaborateur actif comme Sartre et Beauvoir,

Organisé la rafle du Vel'd'Hiv comme le franc-maçon socialiste Bousquet,

Ou participé à la déportation de millier de juifs comme le bon docteur Abraham Drucker,

 

 

Ce que semble oublier LA Girard, giton de Pierre Bergé,

 

Qui doit toute sa carrière à la pratique du fist,

« entré chez Saint-Laurent à 22 ans suite à sa rencontre avec Pierre Bergé.

Introduit en politique, il se permit même de conserver son poste de directeur de la « stratégie mode » chez LVMH en étant, dans le même temps, adjoint de Bertrand Delanoë, en charge de la culture. »

 

Vichy c'était les socialistes !

 

 

Peine perdu, quand bien même les plus hautes autorités culturelles, ou ce qu'il en reste, voudraient racheter la vilenie à l'encontre de monsieur Dutilleux,

Le mal est fait,

 

 

Parce que LA Girard c'est forcement le Bien par la sodomie socialiste,

Dut-il l'imposer par le goulag en fliquant toute la population,

 

Qui irait se soucier d'un compositeur de musique hétérosexuel Blanc,

Alors qu'on promeut le rap et l'islam,

Pour la plus grande gloire du socialisme et des enculés !

 

 

 

 

 

Henri Dutilleux – Symphonie n°2, Le Double – BBC Philharmonic Orchestra

Partager cet article
Repost0