Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

His Highness

Hymne de France

Recherche

спутник

Map

GOOD OLD REBEL

 

 

 

 

 

Catégories

21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 15:55

 

La disparition du cinéaste Américain,

Mike Nichols

 

Est l'occasion rêvée de revoir avec plaisir quelques chefs-d’œuvres du cinématographe

Mettant en abîme les merdes contemporaines.

 

Bien évidement The Graduate qui illustre à merveille le tempo d'une époque de contestation en tout genre,

Mais avant tout celle de la société WASP,

Qui doit autant par le filigrane du film que par l’harmonieux mariage avec la musique de Simon & Garfunkel

 

 

 

The Graduate – Mike Nichols1967

 

 

 

Les autres réalisations du cinéaste,

Silkwood, Closer, portraits au vitriol de la petite bourgeoisie Américaine et ses hypocrisies sociales et conjugales,

Donnent à notre époque où la volonté de destruction de la structure familiale traditionnelle devient la norme,

Une certaine vision surannée.

 

 

Même Working Girl 1988 et ses « executive women » des 80's

Tombe dans le cul-cul la pralinesque !

 

working girl - 01

 

 

 

 

Mike Nichols fit aussi dans le fantastique avec Wolf 1994

Nous contant l'histoire d'un loup garou mordu un soir de pleine lune dans une sombre foret

Et qui se transforme en Jack Nicholson qui en fait des tonnes !

 

 

wolf jack nicholson-01


 

 

 

Mais n'oublions surtout pas la première réalisation de Mike en 1966,

Qui lui permit de faire un « strike » avec,

Who's Afraid of Virginia Woolf ?

 

 

 

 

 

 

 

Il récidiverait donc l'année suivante et avec quelle maestria,

Dans un « final cut » d'anthologie !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Baudricourt - dans CINOCHE
commenter cet article

commentaires

Carine 23/11/2014 00:50

Thanks!

Baudricourt 22/11/2014 22:04

titi lili ♪ titi lili ♫
titili tili ti ♫
tutu lulu ♪ tutulu tulutu ♫
tili lili ♫ titili tili ♪
titi tili ti ♪
And here's to you Mrs La Mouette ♪♫

Carine 22/11/2014 20:16

Superbe hommage !
Ahhh Simon et Garfunkel...