Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

His Highness

Hymne de France

Recherche

спутник

Map

GOOD OLD REBEL

 

 

 

 

 

Catégories

13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 00:20

 

Amis esthètes,

 

Nous ne nous sommes pas pris pour Jean des Esseintes en notre fin d'adolescence tourmentée,

Pour voir mis à mal le Beau et le Sacré

Par une bande de psychopathes scatophiles,

Tels le roi Midas, transformant tout ce qu'ils touchent... en Merde !!!

 

Et ce n'est plus une figure de style,

Nous vivons bien à l'heure du Niouz-Spique orwellien,

La guerre c'est la paix, etc, etc,

On nous conditionne pour prendre le laid pour le beau,

La fange pour le sacré !

 

Parmi les prescripteurs qui donnent le La à la branchouille boboïde cloîtrée par le Périphérique,

La chaîne de télédiffusion ARTE a une aura mythifiée devenue synonyme de Culture,

Et si tous les pigeons par la redevance la financent,

On ne trouve pratiquement plus personne pour la regarder,

Et ce n'est peut-être pas plus mal !

 

Devinez donc aussi qui squatte depuis des lustres le conseil de surveillance de ce grand collecteur à images subventionnées ?..

 

Notre ami BécHameL !!!

 

Oui le même qui crache en permanence à la gueule de la France, de son Histoire, de sa Culture, quant à ses habitants...

Des Dupont Lajoie nazis depuis Vercingétorix qu'il faut exterminer en les submergeant d'islamo-négroïdes.

 

Pendant que ce grand bourgeois admire ses tableaux de maîtres, meuble ses hôtels particuliers d’œuvres d'art plus luxueuses les unes que les autres dénichées chez les Fabius and Co,

Que conseille-t-il donc dans sa tévé à la plèbe stupide qui voudrait elle aussi en être ?..

 

 

BécHameL speakerine-01

Mesdames, mesdemoiselles,

trans, trans, hellgébétay, vice-présidentes,

Voici maintenant l'heure

de votre cours de rééducation sexuelle,

Animé par les grands artistes Marseillais,

John Deneuve et Doudou Boy,

Après l'analingus, la Golden-Shower,

Aujourd'hui apprenons le Ass-To-Mouth !

 

 

 

 

 


 

 

 

Est-ce bien raisonnable, avec les frimas qui arrivent et son cortège d'épidémies de gastros,

De conseiller de se foutre des trucs dans l'fion pour après les lécher ?!!

 

Après quelques remous amplement justifiés,

La chaîne insiste bien sur la parodie qui se voudrait « artistique » et ne programme plus ces merdes qu'à des heures tardives,

Ce n'est pas pour les enfants, martèle-t-elle,

 

Pardon, mais le doute m'habite,

Quand on connaît les réseaux de puissants pédophiles et les milieux de drogués branchouilles,

 

De la voix enfantine de petite fille nous contant ses horreurs,

Émane un très profond malaise,

Cette création est profondément malsaine !

 

Mais nos « créateurs » ont vite fait de sortir leurs jokers,

Un, je suis un attardé coincé du cul vivant en zone péri-rurale,

Deux, c'est d'l'art contemporain donc in-critiquable à moins d'être nazi !

 

Mais ce n'est pas comme si ces Maîtres de l'Art allaient dans les écoles...

Ah b'en si, y z'y vont !

 

john deneuve et doudou boy-01

Ke Cé Bo !

Fragonard peut aller se rhabiller !

 

 

À ce compte pourquoi ne pas faire la lecture des Cent Vingt Journées aux enfants ?!!

 

BécHameL speakerine-01

 

 

Et maintenant

pour nos petites têtes blondes et crépues,

Retrouvons les merveilleuses histoires

du Divin Pervers Castor

 

 

 

 

 

 

 

pervers castor-01

Huit jours après mon retour, on plaça dans l’appartement destiné aux plaisirs un tonneau entier de merde.

Mon adonis arrive ; c’est un saint ecclésiastique, mais si tellement blasé sur ces plaisirs-là qu’il n’était plus susceptible de s’émouvoir que par l’excès que je vais peindre.

Il entre ; j’étais nue.

Il regarde un moment mes fesses, puis, après les avoir touchées assez brutalement, il me dit de le déshabiller et aider à entrer dans le tonneau.

Je le mets nu, je le soutiens, le vieux pourceau se place dans son élément, par un trou préparé il en fait au bout d’un instant sortir son vit presque bandant et m’ordonne de le branler malgré les saletés et les horreurs dont il est couvert.

J’exécute, il plonge la tête dans le tonneau, il barbote, il avale, il hurle, il décharge, et va se jeter de là dans une baignoire où je le laisse entre les mains de deux servantes de la maison qui le nettoyèrent un quart d’heure... 

 

 

 

Mais ARTE c'est aussi de la belle et grande musique...

 


 

BécHameL speakerine-01

Et maintenant pour le plaisir

des petits zé des grands,

Accueillons la Grande Diva,

La seule, l'unique,

Capable de chanter dans un colon,

Mademoiselle Christeene !

Qui va nous interpréter

de sa voie mélodieuse

L'aria Fix My Dick !

 

 

 

 

Christeene - Fix My Dick

 

 

 

Quelles harmonies !

Mozart peut rejoindre les oubliettes de l'histoire !

 

À 38 ans, cette très séduisante jouvencelle,

Est venue apporter un peu de saleté dans un milieu gay devenu trop propre !


 

christeene drag terrorist-01

Che bella ragazza !

 

 

Rien qu'un peu de saleté ?..

B'en qu'est-ce ça va être quand elle va mettre le paquet !

 

Et quand je vous parlais du joker gagnant,

« Elle ne cesse d’effrayer les biens pensants »

 

Bingo !

Si tu ne te pâmes pas d'admiration,

C'est que tu as peur, tu es phobique,

Homophobe nazi bien sûr !

 

Non, ce qui m'effraie, ce n'est bien évidement pas une tarlouze enflée comme un cure-dents anorexique,

Mais qu'il se trouvât sous couvert de dérision, de déconstruction branchouille, un public pour agréer ce genre de merdes,

Et ne pas voir la volonté de destruction de notre civilisation !

 

 

Sans déconner, si les créations artistiques sont le miroir des sociétés,

Les archéologues du futur vont nous prendre pour des tarés complets,

Et ils n'auront pas tort !

 

Putain ! Mais va falloir se réveiller à un moment !

La plaisanterie a assez durée,

Il est grand temps de nettoyer les écuries d'Augias,

Envoyer tous ces jeans-foutre et leurs complices dans leur fosse d'aisance,

Tirer la chasse une bonne fois pour toute !

 

 

Parce que si l'Art en est rendu à s'enfoncer du bric et de broc dans le fondement,

Sucer des queues dans des chiottes infâmes,

Si c'est ce que nous voulons pour nos enfants,

Je sais pas vous,

Mais très peu pour moi !

 

 

Je préférerai toujours conter fleurette à une charmante représentante du beau sexe en frou-frou,

Marivauder en des cadres champêtres,

Tout en philosophant sur la beauté des temps passés qui ne demandent qu'à renaître !

 

Comme en 1769, bonne cuvée que celle-ci,

Fragonard exaltait l'Amour

Et Mozart à treize ans composait La Finta Semplice.

 

 

Les Hasards heureux de l'escarpolette Fragonard

« Je désirerais que vous peignissiez Madame sur une escarpolette qu'un évêque mettrait en branle.

Vous me placerez de façon, moi, que je sois à portée de voir les jambes de cette belle enfant et mieux même, si vous voulez égayer votre tableau. »

Monsieur le baron de Saint-Julien à Jean-Honoré Fragonard

 

 

 

 

 

La Finta Semplice - Ouverture - Mozart

 

 

 

 

 

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Baudricourt - dans CULTURE
commenter cet article

commentaires

Carine 14/10/2014 16:31

Quel pervers ce Fragonard, avec son petit soulier volant !

Carine 14/10/2014 16:30

MDR alors ^^