Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 18:43

 

« Tu dors, et tu m'oublies, Akhilleus.

Vivant, tu ne me négligeais point, et, mort, tu m'oublies.

Ensevelis-moi, afin que je passe promptement les portes d'Aidès. »

Homère – Iliade

 

 

 

Madame Jacqueline de Romilly n'est plus,

Physiquement s'entend.

Il ne tient qu'à nous de la faire vivre,

Au travers de nos passions helléniques...

 

Marque des Grands,

Elle avait toujours sut transmettre sa passion en mots simples même auprès des plus humbles,

Leurs donnant l'illusion d'avoir tout compris.

 

Á lire le très bel hommage qu'en fait l'Ami Franck

 

Hommage qui n'a pas eu l'heur de plaire à un grandissime intellectuel sous pseudo.

Parce que voyez-vous les amis,

Qui sommes nous stupides bipèdes pour se mêler de Grec et de Latin ?

Á chacun son domaine de compétence,

Y en a aux genoux cagneux et à la tête bien pleine,

Et d'autres qui savent construire des maisons, pratiquer l'agriculture, l'élevage,

Voir, quand y aura de la merde du sol au plafond, conduire des commandos...

Doit-on pour autan en mépriser un seul ?

 

« Ceux qui s'emploient à écarter de l'enseignement, en France ou ailleurs, l'étude de la langue grecque, s'imaginent volontiers qu'il s'agit simplement de la langue employée dans un tout petit pays qui avait perdu son indépendance dès avant l'ère chrétienne et que cette langue n'eut d'existence que dans un passé lointain.

On ne saurait commettre d'erreur plus complète.

La langue grecque présente en effet cette particularité de n'avoir jamais cessé, depuis la plus haute Antiquité, de se répandre à travers le monde entier, sans être jamais imposée par une autorité politique quelconque. »

M'ame Jacqueline

 

 

Je ne vous cacherais pas que ma connaissance du grec se limite à son alphabet grâce aux mathématiques,

Celle du latin aux pages roses.

Quoique, depuis que j'ai renoué avec la Sainte Église Apostolique et Romaine, comme Madame de Romilly d'ailleurs,

Et avec le motu proprio de notre très Saint Père, à la Messe Tridentine...

Nondum latine loquor, haec mihi prima lectio est !

 

Mais qu'on le pratique ou pas,

Nous portons en nos gènes l'héritage de ces fiers guerriers de l’Attique.

Même si pour certains,

C'est plus l'image de jeunes éphèbes musclés au corps huileux et en petites jupettes !


 

« Qu'il s'agisse de langue, de littérature ou d'art, l'héritage grec est non seulement un héritage commun à tous les peuples d'Europe, mais il en constitue le noyau initial et, nous irions volontiers jusqu'à dire, le levain. »

 

 

 

 

Va, cours, vole, Jacqueline

En ton céleste palais !


mont-olympe01

 

 

 

 

 

Et pour faire plaisir à l'autre con d'intello,

La plus belle des œuvre à la sauce hollywoodienne,

Mais avec Kirk Douglas !

 

 

 

 

 

 

 
 

 
 
 
 


 
 
 
 

 
 
 
 

 
 
 
 
 


 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0

commentaires