Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 10:00

 

Si les rencontres sportives peuvent par leur esprit cocardier artificiel en indisposer plus d'un,

Contre mauvaise fortune montrons notre bon cœur,

Pour mettre à profit l'ouverture aux autres cultures pas si éloignées que ça de la notre...

 

 

Lorsqu'en 1095 Alphonse VI de Castille y Léon

Réunit à ses royaumes la Galice et le comté du Portugal,

Marié à une princesse Franche, Constance de Bourgogne,

Fille du duc Robert et petite-fille de nostre bon Roy Robert le deuxième dit le Pieux,

 

Il fit appel à ses beaux-frères Raymond en Henri cadets de Bourgogne et leurs chevaliers,

Afin de l'aider à libérer le sud de la péninsule de l'immonde barbarie,

 

À Raymond il donna la main de sa fille Urraque

Dont le fils Alphonse hérita des royaumes Espagnols,

 

À Henri revint une de ses bâtardes,

Thérèse de Léon ainsi que le comté du Portugal,

 

 

 

 

 

 

Veuve en 1112 elle sut en maîtresse femme administrer le comté,

Qu'elle laissa en héritage à son fils Afonso Henriques,

 

Lequel en infériorité numérique écrasa cinq roitelets barbares almoravides,

Le 25 juillet 1139 à Ourique,

Avec l'aide du Christ qui fit même une apparition au plus fort des combats,

 

 

 

 

 

 

Il est proclamé premier Roy du Portugal sur le champ de bataille

 

 

 

 

 

Sur sa lancée, profitant d'une halte à Porto de chevaliers de France en partance pour la deuxième croisade qu'il enrôla,

Il libéra Santarèm et Lisbonne en 1147,

 

 

Dès lors les souverains Lusitaniens favorisèrent l’installation

des ordres du Temple et de l'Hospitalité,

Pour la protection et la libération du Sud de l'innommable barbarie...

 

 

 

 

 

 

 

 

Et c'est en 1957 que nous devons à Garpard-Huit

un des plus grand Chef-d’Œuvre du cinématographe,

Les Lavandières du Portugal

 

 

 

 

 

 

Avec Jean-Claude Pascal et Darry Cowl,

Que même Télérama a mis dans son panthéon, c'est dire,

 

Ce film malheureusement n'est pas encore disponible streaming gratuit,

Qui fut très vraisemblablement inspiré du hit de la chanson de 1955

Sur des paroles de Roger Lucchesi et une musique d' André Popp,

Créée par Jacqueline François

 

 

 

 

Les Lavandières du Portugal 1955

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Quel panache !!<br /> <br /> Sympatoche la mélodie... ça me rappelle Michel Legrand période jazz ORTF<br /> <br /> Chaleureuses salutations
Répondre
B
Merci<br /> <br /> oui, de la chaleur en ces temps troublés nous en aurons besoin !