Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2016 7 15 /05 /mai /2016 22:55

 

« Un scientifique ne connaît jamais la vérité,

Mais un scientifique sait ce qui est faux. »

André Brahic

 

 

 

La Terre vu de Saturne – photographie en contre jour par la sonde Cassini

 

 

 

Si je ne lis jamais les magazines pour bonnes-femmes,

Et encore moins les achète,

C'est qu'ils y contiennent des horoscopes !

 

Quoi que j'aime bien rigoler à lire parfois leurs articles perdus parmi les pages publicitaires, chez mes docteurs,

 

Cette sage décision me fut inspirée par Dédé la Science

Dont l'esprit, souvent rieur, vient de nous quitter,

 

 

 

 

 

 

 

 

Les atomes qui constituaient sa dernière enveloppe charnelle,

Se disperseront, alimentant là une fleur, ici rejoignant le cycle de l'eau,

 

En attendant que le soleil ne se transforme en Géante Rouge,

À moins que tout notre système stellaire ne soit avalé par le Trou Noir gigantesque

Au centre de la galaxie d'Andromède sur le chemin qui le mène à fusionner avec celui de notre galaxie.

 

 

S'il y a bien un magazine que je lis avec passion,

C'est Ciel & Espace

 

Qui rend un bel hommage au découvreur des Anneaux de Neptune,

Monsieur André Brahic

 

« C'est avec une immense tristesse que nous venons d'apprendre le décès de l'astrophysicien André Brahic le 15 mai 2016.

Malgré quelques apparitions dans les médias ces derniers mois, nous savions que le découvreur des anneaux de Neptune luttait courageusement contre la maladie. Elle aura finalement eu raison du bouillonnement d'énergie hors norme qui animait ce chercheur de 73 ans.

Tous ceux qui ont eu la chance d'assister à ses conférences gardent un grand souvenir de ce véritable show : un contenu scientifique à la pointe des dernières découvertes, ponctué d'innombrables traits d'esprits percutants, voire corrosifs.

Plus que quiconque, il était attaché à ériger le savoir en valeur supérieure et universelle pour lutter contre les maux de notre société. Il s'est investi avec plus de vigueur encore ces dernières années à marteler ce discours, notamment à l'adresse de nos responsables politiques. En 2012, il publiait un véritable plaidoyer en ce sens : La science, une ambition pour la France édité par Odile Jacob.

Il n'aura finalement pas le temps de suivre la fin de mission de la Sonde Cassini dont il fait partie. Il n'aura pas non plus l'occasion de vivre son plus grand rêve : voir une sonde se mettre en orbite autour de Neptune.

C'est une grande perte pour l'exploration spatiale du Système solaire, mais aussi une grande perte pour le grand public auprès de qui il occupait une place à part. Les chercheurs aussi doués pour communiquer leur enthousiasme auprès du grand public sont très rares. Il laisse derrière lui un grand vide, et va manquer à toutes les générations de passionnés du ciel.

JL Dauvergne, le 15 mai 2016 »

 

 

 

 

 

 

Aux origines de la vie dans l'univers par André Brahic

Partager cet article
Repost0

commentaires