Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2015 2 29 /12 /décembre /2015 11:21

 

Les mélomanes du monde entier,

Ainsi que tous les bassistes, sont en pleurs,

L'immense Lemmy Kilmister vient de rejoindre le paradis du Rock'n'Roll

 

 

 

 

 

 

 

Précédé de peu par la grande Fernande

Qui ne manquera pas de lui présenter de nouvelles petites pensionnaires – c'est légal au Paradis -

Lui qui sut chanter le Blues des Maisons de Tolérance

 

 

 

 

Whorehouse Blues - Motörhead

 

 

Avant de devenir le charismatique leader de Motörhead

Sir Lemmy fit ses premiers pas auprès des Rockin' Vickers,

Auquel on eût donné le Bon Dieu sans confession,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

I Go Ape – Rockin' Vickers

 

 

 

Un temps roadie du Jimi Hendrix Experience,

Il intégra les Hawkwind avant de s'en faire virer pour abus de drogues,

Ce qui pour un groupe des années 70 prêterait à rire,

 

 

 

 

Silver Machine - Hawkwind

 

 

 

Par dérision, Sir Lemmy nomme sa nouvelle formation Motörhead,

Qui en argot de junkie signifie, accro aux drogues dures,

 

Mais les débuts n'enchantent guère les critiques,

Le fanzine NME lui décernant même le titre de « pire groupe du monde »

 

Et c'est à l'occasion d'un concert d'adieu au Marquee en avril 1977,

Suivit de l'enregistrement d'un album,

Que le groupe et Sir Lemmy accèdent à la Légende.

 

 

 

Motörhead

 

 

 

Bonus Track

Spécial karaoké du réveillon,

 

 

 

Born to Lose - Motörhead

Partager cet article
Repost0

commentaires