Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

His Highness

Hymne de France

Recherche

спутник

Map

GOOD OLD REBEL

 

 

 

 

 

Catégories

26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 09:43

 

Mille huit cent soixante cinq,

Bien qu'il ait perdu la partition de sa première symphonie

Notre jeune Antonín se remet aussitôt à la tâche,

Pour sa Symphonie numéro deux en si bémol majeur opus 4

 

Les inspirations des musiques populaires qui feront la touche de Dvořák

Ne sont pas encore prégnantes,

Mais déjà pointe sa forte personnalité.

 

Tout comme la première symphonie,

La seconde faillit aussi se perdre,

 

Confiant le manuscrit à son ami Moric Anger afin qu'il le reliât,

Alors qu'Antonín se met à brûler des œuvres qu'il juge médiocres,

Anger le conserve précieusement...

Jusqu'à ce que le compositeur le retrouve vingt ans plus tard.

 

La deuxième sera crée à Prague en mars 1888.

 

 

Édouard Manet cette même année 1865 nous présenta une marine,

 

La bataille navale qui eût lieu l'année précédente,

Le 19 juin 1864 au large de Cherbourg

Entre la corvette CSS Alabama et le sloop USS Kearsarge

 

Aussi étonnant que cela soit,

Un des épisodes de la Guerre de Sécession ou Civil War, se déroula dans la Manche ou French Channel,

Combat de nature inégal puisque la corvette confédérée souffrait d'avaries,

Et fut facilement coulée par les Yankees.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Antonín Dvořák – Symphonie #2 si bémol majeur opus 4 par le Slovak Philharmonic Orchestra, Zdenek Kosler à la baguette

Partager cet article

Repost 0
Published by Baudricourt - dans CULTURE HISTOIRE
commenter cet article

commentaires

Carine 27/04/2015 21:57

Tiens, ici aussi l'on parle de sécession et de la guerre qui va avec.